Top
  >  Destinations   >  Ne manquez pas Battambang !

Vous vous rendez au Cambodge et vous sentez une ame d’Antoine de Maximy? Ne ratez pas Battambang.

Fière de ses trois cent mille habitants, second centre économique du pays, cette province et sa capitale ont su garder un cachet authentique tout au long de son histoire. Sa position s’étendant des frontières de la Thailande aux rives du Tonlé Sap, la province de Battambang est riche d’une faune diverse et variée, d’une industrie agricole essentielle et une position stratégique qui confère à ce lieu un interet majeur si l’on veut découvrir le Cambodge dans ses racines.

Sous Cet Angle Ne manquez pas Battambang !

A quatre heures de bus de Phnom Penh ou sept de Siem Reap, Battambang fera une escale idéale si l’on veut faire le tour du Tonlé Sap en suivant le parcours Phnom penh- Siem Reap pour redescendre vers le sud. Notez que l’on peut également emprunter le bateau pour y arriver, mais selon les saisons, le lac s’assèche et les trajets peuvent s’avérer difficiles.

La ville

La ville est très étendue et comme partout ailleurs au Cambodge, nous vous recommandons de louer un scooter mais si vous êtes un peu moins aventurier, les promenades à pied dans ses rues vous permettront d’observer la culture khmere dans toute sa splendeur. Sans oublier les tuk tuks qui vous indiqueront les meilleurs adresses et chacun d’eux ont leurs propres secrets et anecdotes à vous apprendre sur la cité.

Sous Cet Angle Ne manquez pas Battambang !

Et le meilleur moyen de plonger la tête la première dans l’exotisme de Battambang est de venir voir le marché central ou Psar Nat. Fruits frais, viandes et tissus…Dès le lever du soleil, la vie se met à grouiller toute la matinée. Vous pourrez en profiter pour déguster les plats servis pour le déjeuner, des soupes, nouilles et fritures, brochettes et grillades…Pour moins de trois dollars par portion. C’est lorsque vous croirez avoir fait le tour et vous êtes rendus compte de l’importance économique de la ville au vu de la taille de son marché, que vous apercevrez le quartier des pierres précieuses et bijoux.

La province est très réputée pour sa joaillerie et ses pierres, qui viennent en parti du commerce fait avec la province voisine de Pailin, terre de saphir. Faites attention tout de même si vous n’êtes pas fin connaisseur. Si l’on peut faire quelques bonnes affaires, la qualité des produits mérite expertise.

N'oubliez pas..

En fin d’après midi, une promenade le long de la rivière vous offrira un coucher du soleil comme le Cambodge seul sait nous donner. Et pourquoi ne pas visiter le Wat domrei Sor, temple où l’on vénère l’éléphant blanc et qui date du début du vingtième siècle. Epoque ou toutes les cultures vinrent abreuver l’authenticité du centre ville de Battambang.

Sous Cet Angle Ne manquez pas Battambang !

Si en 1900 Battambang restait sous le joug de l’empire Siam ( l’actuelle Thaïlande), tous les efforts des protecteurs français furent donnés pour reprendre la province et la ville et y apporter la stabilité et la sécurité dans les dix années qui suivirent. Le gouverneur Thai de l’époque n’aura pas pu profiter de son nouvel hotel de la province achevé en 1907. L’immeuble siège toujours en centre ville, à quelques pas du quartier français le long de la rivière et son architecture si typée.

vous avez encore de l'énergie ?

Le lendemain, place à l’aventure dans l’arrière pays. Si nous recommandons d’y passer deux jours pour l’arpenter, en se dépêchant un peu, on peut synthétiser les visites en une seule. Dans tous les cas, il paraît judicieux de consacrer au moins trois nuits et deux jours pour cette destination.

Direction, Phnom Sampéaou. Accueilli dans le parc par un Boudha géant, cette colline vous retracera l’histoire des dernières décennies de la province. Encore en 2004, les combats étaient intenses entre les résistants khmers rouge et l’armée gouvernementale pour contrôler cette position stratégique. Phnom Sampéaou a une place notoire dans l’industrie macabre du régime de Pol Pot et vous pourrez y visiter un petit temple où l’interrogatoire musclé y était courant. Un peu plus loin, vous déboucherez sur les fameuses killing fields de Battambang.

Ici, les suspects et autres réfractaires susceptibles de nuire à l’Angkar, notamment les moines, y étaient jetés dans des grottes et cavités, lieu même où trône désormais un temple qui est dédié aux victimes et au souvenir de ces atrocités.

Continuez encore jusqu’au sommet. Le temple n’est pas des plus exceptionnel mais la vue (et surtout le coucher de soleil) vous laissera bouche bée.

Si vous avez la possibilité de vous rendre sur le site des batcave avant dix sept heures, n’hésitez pas. Vous aurez la possibilité de voir une nuée de chauve souris sortir dans un vacarme ahurissant de la grotte qui les protège le jour. Elles sont quelques millions et font soudain s’assombrir le ciel et dégager quelques odeurs douteuses, mais le spectacle est juste impressionnant.

offrez vous un moment d'immersion

Peut-être voudriez vous passer un moment de rire et de détente dans le quotidien atypique des habitants de Battambang? C’est le moment d’aller faire un tour de Bambou train.

Ici les rails sont utilisés comme moyen de locomotions à l’aide de planches et de petits moteurs. Une seule voie, deux sens…Lorsque vous devrez dégager votre véhicule de la voie pour y laisser passer un autre, vous comprendrez le quotidien et rituels des usagers.

Vous pourrez aussi visiter Wat eak Phnom, un temple angkorien qui valide l’importance de la province à cette époque, ou le Wat Banon qui possède les memes caractéristiques.

Il ne vous restera qu’à vous perdre dans cet arrière pays qui vous fera tout oublier. Certaines zones sont protégées et il se raconte que quelques tigres et éléphants sauvages y vivent en toute sérénité. Les rives de la rivière et du Tonlé Sap vous laisse voir la prédominance de l’eau dans le paysage cambodgien.

Avant le départ pour d’autres aventures, laissez vous une soirée pour aller voir ce que l’école de cirque de Battambang permet de réaliser aux orphelins de la province. Cette association a été créée par des survivants du régime khmer rouge et de la guerre civile. Habitée par la volonté de réconciliation nationale et d’un vivre ensemble serein, la troupe vous laissera la sensation que le peuple khmer panse ses plaies et regarde désormais vers l’avenir.

Merci à Sébastien pour cet article. 

Sous Cet Angle Ne manquez pas Battambang !

Poster un commentaire

All search results