Top
  >  Destinations   >  Mon excursion à Kampot !

Il y plus d’un an je suis rentrée du Cambodge après plus d’un mois là-bas pour un stage, c’était la deuxième fois que j’allais à Kampot pour un stage, c’est qu’il faut absolument que je vous parle de cette province, un de mes coups de cœur sur terre. Kampot devient de plus en plus un incontournable du Cambodge, il y aura bientôt une marina, pour les amoureux des bateaux et des croisières.

Les incontournables :

A l’Est de la ville :

C’est un passage presque indispensable quand vous allez à Kampot, vous devez vous rendre à « La Plantation » de poivre de Kampot, réputé pour être le meilleur du monde. Le Poivre de Kampot n’est reconnu officiellement AOC que depuis 2010 : le logo officiel valide l’authenticité du produit.

Les premières traces écrites décrivant ce poivre datent du XIIIe siècle. Il était, au début reconnu seulement par un sultan Indonésien car son propre poivre avait été détruit. Il ne voulait en aucun cas céder ce trésor aux envahisseurs de la fin du XIXe siècle.

Après ça, la valeur du poivre de Kampot a beaucoup augmenté, les colons français ont donc essayé de monopoliser l’exportation en France et ses territoires. Ils ont ensuite surtaxé celui-ci pour promouvoir leur propre poivre français en Cochinchine.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !
  • Le poivre vert : doucement épicé et fort en goût, il ne peut être conservé longtemps donc impossible à exporter.
  • Le poivre noir : probablement le plus connu, il a un goût prononcé de menthe et d’Eucalyptus.
  • Le poivre blanc : connu comme le plus fort de tous, il convient parfaitement aux amoureux de la bonne cuisine.
  • Le poivre rouge : Le plus doux, il peut facilement être mélangé avec des saveurs sucrées comme le chocolat. C’est pourquoi il est très réputé et connu dans le milieu de la pâtisserie.

Les visites sont gratuites et guidées, avec des guides francophones, vous pourrez goûter différents poivres (vert, rouge, blanc, noir…) de quoi réveiller vos papilles. Pour vous sur place, vous pouvez louer un scooter à la Guesthouse dans laquelle vous logez ou passer la journée avec un Tuk-tuk, beaucoup vous attendent au rond-point Durian (vous ne pourrez pas le louper). La Plantation est ouverte tous les jours de 9h à 18h, voici l’adresse : Secret Lake – Pepper Road – Kampot, vous pouvez également les joindre au +855 (0)17 84 25 05.

Les Khmers Rouges, dans leur volonté de produire un maximum de riz, se devaient d’assurer l’irrigation de l’ensemble de son territoire. Ils devaient, en effet nourrir toute la population cambodgienne mais aussi assurer le marché conclu avec la Chine « riz contre armement ». C’est dans ce cadre que Brateak Krola fut créé artificiellement suite à la fondation d’un barrage au prix de nombreuses vies.

Il fut surnommé « lac secret » lorsqu’un des ouvriers s’évada du camps et révéla l’existence de l’étendue d’eau au reste de la population locale.

Aujourd’hui, Brateak Krola vous offre à n’importe quelle saison un paysage paisible et différentes activités telles que la baignade, des cours de cuisine en extérieur, des restaurants ou encore une école de boxe Khmère. Sur la route des fermes de poivre, il s’avère être un lieu idéal pour se reposer ou flâner quelques heures.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Sur la route vers Kep, vous trouverez plusieurs grottes, le prix peut varier entre 1$ et 2$. Il sera plus simple pour vous de prendre un tuk-tuk pour vous rendre là-bas (la route étant poussiéreuse et des fois difficile à trouver). Si vous voulez vous rendre là-bas en scooter, voici le chemin : prendre la route 333 en direction de Kep seulement quelques kilomètres après avoir quitté Kampot, il faudra tourner à gauche puis tourner une nouvelle fois à gauche. Sur ce petit chemin vous aurez la grotte Phnom KbalRomeas (Phnom Sla Ta’aun) en continuant tout droit vous trouverez la grotte Phnom Chhnork avec des temples encore plus anciens que celui d’Angkor.

A n’en pas douter, Phnom Chnork saura vous surprendre. Perdu dans un dédale de nature luxuriante, cette grotte dévoilera une atmosphère féérique et mystique. Vous serez accueillis par des enfants proposants une visite guidée pour un dollar. Il est ici conseillé de venir avec une lampe torche. Plusieurs parcours existent, permettant ainsi une accessibilité convenant à toutes les envies et capacités.

Après avoir traversé quelques salles, le temple millénaire se présentera à vous. Bati au VIIe siècle par les indiens, son style se veut classique dans l’architecture des lieux de culte de la religion hindouiste. Petit miracle de l’Histoire, il est resté préservé des différentes destructions que les invasions successives pouvaient provoquer. Plus étonnant encore, la légende raconte que les Khmers rouge redoutaient le site et par conséquent n’ont jamais perpétré leurs profanations dans Phnom Chnork.

A l’Ouest de la ville :

Il ne faut surtout pas manquer Bokor, témoin de l’histoire de son pays, vous trouverez de nombreuses ruines, des temples.

Majestueuse, Bokor semble protéger Kampot des nuages et intempéries. Dressée à plus de 1000 mètres d’altitude, elle fait office de barrage entre la province et le nord du pays et fait bénéficier Kampot d’un climat ensoleillé et moins pluvieux qu’ailleurs. Située dans l’un des plus grands parcs nationaux d’Asie du Sud Est, cette montagne vous surprendra par ses richesses tout au long du parcours.

Après avoir franchi l’arche démesurée qui annonce l’entrée du parc, les lacets totalement rénovés contournent les falaises et torrents. Face à l’océan et à la province, la route dévoile des paysages formidables et permet d’observer la province d’un oeil de géant.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Ici, Kampot parait minuscule installée le long de la rivière Teuk Chu. En longeant ses rives du regard vers le sud, voici que Fishing Island se dresse, ornée de ses salins et ses collines. Encore plus loin, si le ciel est dégagé, vous pourrez distinguer Phuc Quoc, célèbre île vietnamienne.

La nature se fait de plus en plus dense : vous aurez peut-être la chance de voir traverser des gibbons, un des derniers grands singes humanoïdes qui compte quelques individus encore libres dans le sud de l’Asie.

Soudain le plateau de Bokor se présente : demeure de Yaey Mao. Déesse protectrice des mers et du sud du Cambodge, sa statue est le lieu de nombreux pèlerinages touristiques ou spirituels, au cours desquels il est de bon ton d’adresser quelques pensées positives, prières et offrandes comestibles.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Selon la météo, vous découvrirez le parc national sous deux aspects complètement différents : De bonne heure, vous aurez la chance de le voir sous un ciel clair, avec une vue dégagée et un léger vent frais fort agréable pour se reposer.

La montagne a tendance à se couvrir au fil de la journée, retenant les nuages venant du nord et de Phnom Penh. C’est dans ce contexte climatique que le parc se drape d’une ambiance mystique et fantomatique qui sied à merveille à la suite de la visite.

D’avril à janvier, la montagne du Bokor regorge de vie. L’eau abonde et vous propose des spectacles exotiques.

Dominant Kampot, une des principales villes du Cambodge qui contribue à façonner l’Histoire du peuple Khmer et son royaume, la montagne du Bokor s’est vu évoluer au fil du temps, narrant généreusement le temps passé aux visiteurs de notre époque.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

La montagne de Bokor, considérée comme sacrée par le peuple khmer, a longtemps été préservée de la présence humaine. La majeure partie du parc national se compose d’une forêt primaire ou s’épanouissaient tigres, éléphants et oiseaux exotiques il y a une centaine d’année. On y trouve encore une flore très diversifiée dont certaines espèces sont endémiques comme le Nepenthes bokorensis (ci contre), une plante carnivore qui emprisonne les insectes en refermant son opercule et les digérant tranquillement à l’aide de son suc gastrique.

Les habitants de Kampot aiment à raconter que quelques tigres se cachent encore dans des endroits reculés et que nous pouvons en croiser sur la route une fois la nuit tombée, ou encore que si nous tendons l’oreille au calme de la jungle, nous pouvons entendre les rugissements de ces félins majestueux…. Il n’est pas rare de les apercevoir le long de la route qui mène au plateau et nous les entendons souvent en surplomb de la jungle, devant le panorama qu’offre le vieux casino. Bokor nous rappelle les temps aventuriers et les clichés d’une Asie du Sud-est sauvage, luxuriante et peuplée d’animaux exceptionnels.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Malgré le fait que la nature ait repris ses droits, Bokor va redevenir une station d’altitude réputée car de nouveaux hôtels de luxe sont en construction. Il est encore possible d’observer une ancienne église, l’ancien casino, cependant il est possible de dormir dans le nouveau palace. Pour vous retrouver au cœur de la jungle, les cascades de Popokvel seront là pour vous, attention à ne pas glisser et tomber, mais vous pouvez vous baigner, de nombreux cambodgiens viennent passer le week-end en famille pour profiter de la fraîcheur du lieu. Vous pourrez également voir l’ancienne résidence du roi Sihanouk (1936).

Dans ce parc qui est le plus grand d’Asie du Sud-Est, vous surplombez par moment les nuages, prenez donc de quoi vous couvrir même si il fait 30°C en ville. Nous vous conseillons également un pantalon et de bonnes chaussures de marche si vous souhaitez vous aventurer dans la jungle.

Pour vous rendre là-bas, prenez la National Route 3, direction Sihanoukville, l’entrée pour parc sera à votre droite. Attention, faites le plein d’essence car il n’y a très peu de station dans tout le parc.

A quelques minutes en vélo de Kampot se trouve Fish Island, au bout de l’île, vous trouverez une petite plage, l’endroit parfait pour un beau coucher de soleil et si vous souhaitez pêcher.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Déjà fort connue pour son poivre considéré comme le meilleur du monde par les plus grands chefs, la province, jouissant d’une embouchure maritime salinisante naturellement ses sols, a depuis longtemps développé la récolte du sel.

Le processus est assez similaire à ce que l’on peut voir en France, en Camargue ou à Guérande :​

  1. Un canal d’irrigation est creusé afin d’alimenter le bassin de retention en eau salée pendant la marée haute. Ici, l’eau ne vient pas directement de l’océan mais d’une embouchure de la rivière Teuk Chu. La marée amène des eaux fortement salées.
  2. Lorsque le bassin est à bon niveau, on ferme la vanne d’approvisionnement afin de retenir l’eau.
  3. L’action du soleil et du vent évapore l’eau du bassin, laissant dans le bassin sel et sédiments.
  4. Il ne reste plus qu’à récolter l’or blanc.

La vie de paludier est très difficile à Kampot. Pieds nus et sans technologie particulière que l’on pourrait retrouver à Guérande, les artisans s’affairent traditionnellement : ils constituent des tas de sel puis les transportant  par sac de 25kg, sous la chaleur écrasante, le sel rongeant leurs pieds et la réverbération qui les aveugle. Le salaire moyen d’un ouvrier y serait en 2014, entre 70 et 100$ mensuels.

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Dans la ville :

  • Le Bokor Night Market se trouve le long du fleuve, idéal pour manger le soir, vous trouverez de bonnes brochettes de viande, mais également un beau cadre pour faire du pédalo. Si vous venez avec des enfants, vous pourrez vous amuser avec eux dans la piscine du marché.
  • Kampot Market est le marché de Kampot, vous trouverez votre bonheur, nourriture, bijoux, maquillage, accessoires, vêtements… Si vous souhaitez vous faire faire une robe, une chemise sur mesure, c’est également le bon endroit.
  • Le Old Market sera l’endroit idéal pour ramener des souvenirs à vos proches ou pour vous faire plaisir.
  • Si vous aimez les sensations fortes vous pouvez aller au River Park qui propose différentes activités comme la tyrolienne…
Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Où sortir ?

  • Pour vos soirées de folies, le 360° vous accueillera avec plaisir sur un beau rooftop, tenu par un français, vous pourrez également vous restaurer sur place.
  • Le bar Oh Neils vous propose une ambiance style pub où beaucoup d’expatriés sortent le soir, alors attendez-vous à rentrer chez vous au levé du soleil…
  • Le Banyan Tree organise aussi de très bonnes soirées, le long de la rivière, attention aux moustiques mais ambiance garantie !

Où se loger ?

  • Le Two Moons Hotel vous accueillera avec plaisir, vous pourrez également profiter des petits-déjeuners réalisé par Anet, une personne formidable vous verrez !
  • Au Sabay Beach, vous serez accueilli par un français dans ses petits bungalows, un petit logement atypique dans la végétation cambodgienne.  

Vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour préparer votre séjour à Kampot, mais voici un groupe Facebook qui devrait vous aider si vous allez au Cambodge (cliquez-ici).

Sous Cet Angle Mon excursion à Kampot !

Commentaires:

  • elyse974

    24 mars 2019

    Ouah !! Merci pour cet article détaillé et très intéressant ! Mais dites-moi, quelles seraient les meilleures périodes pour partir au Cambodge ? Vis-à-vis de la météo, affluence touristique…etc…
    Portez vous bien les copains <3

    répondre...

Poster un commentaire

All search results